«Apparences» remporte les honneurs au gala des prix Gémeaux

La série dramatique Apparences a réussi un triplé dimanche soir en remportant trois des trophées les plus prestigieux du 27e gala des prix Gémeaux, qui récompense les artistes et artisans de la télévision.

L'événement animé pour la première fois par Joël Legendre s'est déroulé au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts, à Montréal. Dix-neuf statuettes ont été remises lors de cette soirée.

Apparences a obtenu le prix de la meilleure série dramatique, mais aussi ceux des meilleurs premiers rôles féminin et masculin dans une série dramatique pour Myriam LeBlanc et Alexis Martin. En recevant son prix, ce dernier a tenu à sensibilier les gens à la maladie mentale, dont est atteint son personnage dans l'émission.

Le réalisateur Patrice Sauvé a permis à Vertige de remporter son premier prix en mettant la main sur le trophée de la meilleure réalisation pour une série dramatique.

Du côté du téléroman, Guy Nadon et Évelyne Brochu ont été nommés meilleur premier rôle masculin et féminin dans un téléroman, lui pour O et elle pour La promesse.

Providence, dont la septième et dernière saison s'est terminée en décembre, a gagné le prix du meilleur téléroman.

Éric Bernier a remporté le prix du meilleur premier rôle masculin pour la deuxième année consécutive grâce à sa prestation dans la comédie Tout sur moi.

Anne Dorval a reçu le même honneur chez les dames pour son travail dans Les Parent, émission qui a d'ailleurs gagné le trophée de la meilleure comédie lors de l'Avant-première des Gémeaux, dimanche après-midi.

C'est à Tout le monde en parle qu'est revenu le prix du public, choisi par les téléspectateurs parmi les 10 productions en lice ayant obtenu les meilleurs auditoires moyens.

L'autre grand gagnant de la soirée: le Bye Bye 2011, qui a permis à ses artisans de repartir avec pas moins de six trophées, dont ceux de la meilleure interprétation en humour attribué conjointement à Hélène Bourgeois-Leclerc, Véronique Cloutier, Michel Courtemanche, Joël Legendre et Louis Morissette.

Quant au meilleur texte pour une comédie, le prix a été décerné à Isabelle Langlois pour Mauvais Karma, honneur que la scénariste avait déjà reçu l'an dernier pour la même émission.

Godin, le documentaire du réalisateur Simon Beaulieu sur le député et poète Gérald Godin, a quant à lui récolté le prix du meilleur portrait ou biographie.

Parmi les premiers gagnants de la soirée figuraient aussi Louis-José Houde pour la meilleure animation en humour pour le gala de l'ADISQ de l'an dernier, et Patrice L'Écuyer, qui a gagné le trophée de la meilleure animation dans la catégorie jeu et téléréalité pour Des squelettes dans le placard.

Près de 80 autres ont été remises lors de la Soirée des artisans et du documentaire qui a eu lieu jeudi, et pendant l'Avant-première du gala qui s'est tenu dimanche après-midi.

Les principales productions en nomination étaient Vertige dans 13 catégories, suivies d'Apparences dans 12 catégories.

Par ailleurs, la costumière Nicoletta Massone, toujours active à 80 ans, a été honorée par l'Académie canadienne du cinéma et de la télévision, responsable des Gémeaux.

Les gagnants (Voir la liste complète ici)

  • Meilleure série dramatique: Apparences
  • Meilleur téléroman: Providence
  • Meilleur portrait ou biographie: Godin
  • Prix du public: Tout le monde en parle
  • Meilleur premier rôle masculin dans un téléroman: Guy Nadon (O)
  • Meilleur premier rôle féminin dans un téléroman: Evelyne Brochu (La Promesse)
  • Meilleur premier rôle masculin dans une comédie: Éric Bernier (Tout sur moi)
  • Meilleur premier rôle féminin dans une comédie: Anne Dorval (Les Parent)
  • Meilleur premier rôle masculin dans une dramatique: Alexis Martin (Apparences)
  • Meilleur premier rôle féminin dans une dramatique: Myriam LeBlanc (Apparences)
  • Meilleure animation en humour: Louis-Josée Houde (Gala de l'ADISQ 2011)
  • Meilleure animation dans la catégorie jeu et téléréalité: Patrice L'Écuyer (Des squelettes dans le placard)
  • Meilleure animation jeunesse: Yan England et Caroline Gendron (Fan Club)
  • Meilleure interprétation en humour: Hélène Bourgeois-Leclerc, Véronique Cloutier, Michel Courtemanche, Joël Legendre et Louis Morissette (Bye Bye 2011)
  • Meilleure réalisation pour une série dramatique: Patrice Sauvé (Vertige)
  • Meilleure réalisation pour une comédie: Stéphane Lapointe (Tout sur moi)
  • Meilleur texte pour une série dramatique: Michelle Allen (Vertige)
  • Meilleur texte pour une comédie: Isabelle Langlois (Mauvais Karma)
  • Meilleure émission ou série originale produite pour les nouveaux médias: Temps mort 3

Les plus populaires

VOS AMIS EN PARLENT